Première Table Ronde de la Jeunesse Estudiantine de la ville de Kinshasa

Sous le thème « Ensemble contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles en consolidant la paix et la justice en RDC » , la Jeunesse Estudiantine de la ville de Kinshasa a organisé  la première Table Ronde des étudiants léaders du 19 au 20 Mars à l'Académie des beaux art.

 Cette activité a été préparée par le Ministère du Genre, de la Famille et de l'Enfant avec l'appui technique et financier de UNFPA.

Pendant les assises,  les leaders des étudiants de la ville ont  rencontré, discuté et échangé avec les principaux acteurs et intervenants impliqués dans la lutte contre les violences basées sur le genre en RDC. ils ont été édifié sur  la problématique des violences sexuelles en RDC ainsi que sur les  stratégies et actions de réponse mises en place. 

 Issu de plusieurs domaines dans la lutte contre les VBG(Agences du Système des Nations Unies, Universités, Services étatiques, Organisation Non Gouvernementales,...),les différents intervenants ont abordé les thèmes suivants:

  • Le contexte géopolitique de l’Est de la RDC ;
  • Le contexte sécuritaire et Humanitaire de l’Est de la RDC;
  • L’impact de la crise sur la situation des femmes en RDC ;
  • Du constat à l’action – la réponse de la Communauté Internationale (les résolutions du Conseil de sécurité en rapport avec les VS) ;
  • La Stratégie Nationale de lutte contre les Violences Sexuelles et basées sur le Genre ;
  • L’ampleur des violences sexuelles en RDC;
  • La problématique de l’application des lois sur les violences sexuelles en RDC : cas de l’Est de la RDC ;
  • Les audiences foraines, pour quelle finalité ?;
  • Quelques bonnes pratiques en matière de lutte contre l’impunité (clinique juridique…) ;
  • La réforme du secteur de sécurité dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles « Problématiques, principales pistes d’actions et défis » ;
  • Le Rôle de la CPI dans la lutte contre l’impunité;
  • La problématique de la prise en charge médicale des VSS;
  • La problématique de la prise en charge psycho-sociale des VVS;
  • La problématique de la réinsertion sociale et économique des VVS ;
  • Quelques bonnes pratiques ;
  • Genre, Développement et Société : nécessité d’une formation dans le cursus universitaire ;
  • Vulnérabilité des filles face aux violences basées sur le Genre : intérêt de l’éducation à la sexualité;
  • Les Violences Basées sur le Genre en Milieu Universitaire : « Brisons le silence » ;
  • Le Réseautage des  coordinations estudiantines pour la lutte contre les violences sexuelle en milieu universitaire : « Enjeux et Défis » ;
  • L’utilisation des médias sociaux dans les questions de population;
  • L’implication des hommes  dans la prévention des VBG;

 

Comme résultats, les  leaders des étudiants de la ville de Kinshasa ont été  informés sur la problématique des violences sexuelles en RDC et la Stratégie Nationale de lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre. Il faut également noter que des  actions de prévention et de réponse  ont été mises en place grâce aux échanges et discussions qui ont été tenues.